Retour sur l’appel à propositions pour améliorer la vie à Cobonne

Retour sur l’appel à propositions pour améliorer la vie à Cobonne

Ce sondage réalisé par le biais de notre site internet au cours des mois de mars-avril nous a permis de recueillir quantités de suggestions que vous retrouverez plus bas ; nous vous proposons de venir faire le point avec des membres du Conseil municipal et d’étudier leur faisabilité le lundi 23 mai à 20h30 dans la salle communale de Cobonne.

Suggestions recueillies

Certaines propositions ne relevant pas directement du sondage ou prêtant à polémique ont été supprimées.

Végétation / nature / aménagement

  • Remplacer les arbres massacrés récemment le long de la Sye depuis Gigors (risque d’augmenter les crues dans les années à venir, perte de stabilité des berges et perte de biodiversité).
  • Il serait amusant de pouvoir se rendre du hameau au vieux village et du vieux village au hameau par un chemin piétonnier le plus court et direct possible. N’y a-t-il pas un itinéraire ancien a remettre en usage, un petit bout de terrain à acquérir pour une telle réalisation ? Un nouveau tracé à étudier avec les riverains ou propriétaires terriens, pourrait chercher à s’articuler à l’actuel chemin qui descend du village et traverse le ruisseau du Chanson formant alors une promenade en boucle sans avoir à reprendre la route départementale.
  • Créer un chemin piéton et vélo le long de la Sye, de Aouste jusqu’à la source de ce ruisseau. Dans le passé nous, les habitants, avons été sollicités (grâce au travail de l’association de l’Aire) pour prendre en main de façon réellement démocratique la gestion du paysage, le devenir de la vallée, le futur de nos lieux de vie et ne pas abîmer le paysage avec des poulaillers industriels et autres lotissements, mais bien avoir une réflexion globale à l’échelle de cette vallée. Je demande au maire de remettre en place un dispositif équivalent, en s’inspirant de ce qui se fait à Saillans. Il y a, chez certains en tout cas, une volonté de ne pas laisser quelques uns décider de tout mais bien de travailler pour le bien commun et par la coopération de tous créer un futur viable.
  • Aménagement au village, d’une cabane, et/ou balançoire toboggan vers l’hôtel à insectes fabriqué par les enfants de l’école ; faire une plantation d’arbres fruitiers, dans ce même lieu, afin d’orner cet endroit et de profiter des fruits ensemble…
  • Installer des zones de partage alimentaire, type « incroyables comestible » ou partager les terrains abandonnés pour en faire des espaces de culture partagés.
  • il y a quelques années la commune a investi dans l’acquisition d’un terrain et la construction d’un bâtiment. Ce lieu appelé désormais le Jardin du Donjon est utilisé occasionnellement pour y tenir des spectacles (2 à 3 fois par an). Des promeneurs et randonneurs utilisent le site pour y pique-niquer, principalement aux beaux jours. Quelques Cobonnois y ont parfois organisé un anniversaire ou autre festivité. Il reste que ce site financé par les Cobonnois est peu utilisé par ceux-ci. Alors que les boulistes sont cantonnés à exercer leur passe-temps sur le parking de la place du village de plus en plus occupé par les véhicules. Aussi je propose qu’une partie du jardin du donjon soit consacrée à la réalisation d’un petit terrain de pétanque. Et faire de ce lieu un « lieu de rencontres » où se croiseraient Cobonnois, promeneurs, et autres visiteurs. Cette réalisation diversifierait les usages de ce jardin, et n’en empêcherait nullement d’autres.
  • L’installation de quelques bancs sur la place du vieux village ainsi que sur la place centrale du hameau permettraient de s’attarder de part et d’autre, de lier connaissance entre Cobonnois qui ont peu d’occasions de se rencontrer et décloisonnerait donc les « quartiers » de notre commune. Il serait plus convivial alors de penser à des bancs de petites dimension (2 places) mais placés deux par deux en quasi vis à vis.

Circulation / transports

  • Installer des ralentisseurs pour les voitures, vers l’école.
  • Créer une zone « 70 » entre le chemin de Tramelas et le hameau mairie-école.
  • Dans l’idée d’une transition écologique, et donc de moins utiliser sa voiture, le système transdrôme est assez peu connu ; il pourrait être développé, et, pour aider à son développement, le fonctionnement le dimanche et les jours fériés serait un plus, quitte à payer plus cher ces jours là, bien sûr.
  • Poser un panneau sur la route de Cobonne à Crest qui indiquerait « voie sans issue , sauf véhicules 4×4 » ou « voie non carrossable » ou terme équivalent, cela éviterait aux victimes des « gps farceurs » de se trouver coincés sur le chemin !
  • L’augmentation de la population et du trafic en haut de la montée de Baume Rousse avec la recontruction du « combet » nous a amenés (eux comme nous) à penser que des miroirs en haut de la montée (1 dans le sens de la montée et un dans le sens de la descente) amélioreraient la sécurité !

Social

  • Mettre à disposition des associations locales la salle communale gracieusement.
  • Permettre l’accès à internet aux hameaux excentrés.
  • Où peut on accueillir de nouveaux habitants à Cobonne ? Quels lieux pour se rencontrer ? Quel patrimoine, naturel, paysager ou bâti veut on préserver ? Quels aménagements voulons nous voir réaliser ? Alors pourquoi pas la mise en place d’un lieu d’échanges et de propositions, du type « commission extra-municipale » avec des citoyens volontaires, pour en parler ?

Divers

  • Créer une auberge rurale à Cobonne : un projet qui permettrait de créer de l’emploi et du lien social.
  • Organiser un point de vente à la mairie-école pour les produits et les producteurs de la vallée.
  • Créer une installation éolienne, qui permettrait l’autonomie énergétique de la commune, voire de la vallée.

3 réflexions au sujet de “Retour sur l’appel à propositions pour améliorer la vie à Cobonne”

  1. Merci pour toutes ces propositions très riches. Je partage le souhait de mettre en place un espace de rencontres/réflexions qui puissent engager les Cobonnois-e-s qui le souhaitent sur la vie de la commune sans être nécessairement conseiller municipal. « Une commission extra-municipale », pourquoi pas, dans l’esprit d’avancer tous ensemble et de permettre une réelle implication citoyenne. Nous avons effectivement la chance d’avoir un exemple tout près à Saillans.
    J’appuie totalement l’envie de préserver cette vallée. Voir des poulaillers et sentir les produits chimiques en rentrant chez moi non seulement ne me rassure pas mais me fait dire qu’il y a urgence à poser des actes concrets pour ne pas finir de scier la branche sur laquelle nous sommes assis-e-s.
    Pascale Morantin

  2. Merci de penser enfin à améliorer l’espace jardin, en haut du vieux village, pour les enfants et les mamies Cobonnoises !!!…. En espèrant qu’il soit respecté car l’incivilité en cours est quelque peu décourageante……
    les ateliers de partage de savoir pourraient t’ils renaitrent à Cobonne dans la salle communale de la mairie.?
    l’espace du jardin du donjon me semble bien pour un terrain de boule ,permettant aux Cobonnois de s’y retrouver .
    Merci à tous pour toutes ces idées et bonne réflexion .

  3. Génial toutes ces idées. j’espère que nous pourrons avancer. Saillans quel bel exemple, je n’y pensais plus !!!!!!
    Nathalie

Les commentaires sont fermés.