Compte-rendu de la réunion publique : Améliorer la vie à Cobonne

Compte-rendu de la réunion publique : Améliorer la vie à Cobonne

Voici le compte-rendu de la réunion consacrée au projet « améliorer la vie à Cobonne » qui s’est déroulée le lundi 23 mi à 20h30.

Étaient présents Raymond Farnier, Josiane Gauthier, José Lothe, Fabrice Mangault, Cécile Mathieu, Dominique René, Thierry Raillon, membres du Conseil municipal, et Marion Haas et Stéphane Cozon.

Vous retrouverez ci-dessous les points abordés lors de cette réunion et les réponses apportées en gras/italique.

Végétation / nature / aménagement

  • Le premier point a été le constat des arbres abattus le long de la Sye. Il apparaît que ces arbres étaient sur des terrains privés et ont été abattus par une société privée sans que la municipalité ait été avertie.
    Afin de stabiliser les berges, la Mairie prendra contact avec le Syndicat Mixte de la Rivière Drôme afin qu’il prévoit un reboisement et qu’il identifie les arbres dangereux avec les propriétaires concernés.
  • Le souhait de pouvoir se rendre à pied du hameau au village nécessite une convention avec les propriétaires pour les parties qui appartiennent à des personnes privées. Seule l’allée des chênes appartient au domaine public.
    Il n’est pas possible de concevoir un chemin en boucle qui éviterait la départementale D 731.
  • L’idée d’un chemin pour les piétons et les bicyclettes le long de la Sye a déjà été étudiée (pour les piétons) par l’association de l’AIRE ;
    les personnes désireuses de reprendre cette suggestion peuvent s’adresser à ceux, et particulièrement aux Cobonnois, qui ont y participé.
  • Pour répondre à la demande d’installer une nouvelle cabane pour remplacer celle qui a été dérobée, les participants à la réunion proposent que des volontaires bricoleurs en construisent une avec du bois de récupération, leur projet étant validé par le Conseil municipal.
  • À la demande de planter des arbres fruitiers, il est rappelé que le verger municipal permet déjà la cueillette de cerises, de prunes, de figues et de raisins, le tout gracieusement. Deux ou trois arbres peuvent encore être plantés dans le verger en contrebas où un espace de partage alimentaire pourrait être installé et organisé par des volontaires avec l’aval de la Mairie. D’autres espaces d’échanges, privés ou publics, peuvent être envisagés.
  • En ce qui concerne un terrain de pétanque, la solution la moins onéreuse serait d’utiliser la place du village en réservant un espace le long du mur est, matérialisé par du bois. L‘aire de pétanque pourrait être rendue plus conviviale par l’installation d’un ou de deux bancs.

Circulation / transports

  • Pour que soit respectée la limitation de vitesse en arrivant à l’école, le panneau indiquant « Cobonne » va être déplacé et réinstallé une cinquantaine de mètres en aval (en direction d’Aouste). L’idée de mettre en place un plateau transversal (solution compatible avec les véhicules agricoles et le chasse-neige) juste avant l’école, sur une dizaine de mètres, a été suggérée par la Direction départementale de la voirie. Une zone limitée à 70 km/h est envisagée à partir du chemin de Tramelas.
  • Un service de transport à la demande existe pour les communes non desservies par une ligne régulière. Il permet de rejoindre une ligne régulière de car ou de train. Pour tout renseignement, contacter le 0810 26 26 07. Il est rappelé qu’un service de covoiturage a été mis en place par la CCVD, conjointement avec le Département.
  • Sur le chemin de Baume Rousse, un « miroir de circulation » permettrait aux véhicules de se croiser en toute sécurité. En effet, des logements se construisent qui vont faire accroître le nombre de voitures empruntant la voie et le virage. L’installation d’un miroir de ce type sera présentée et étudiée lors d’un prochain Conseil municipal.
  • L’ancienne route de Cobonne qui part de Crest et passe par la Lozière n’est pas carrossable. Les participants à la réunion ont envisagé l’installation d’un panneau signalant cet état.

Vie sociale

  • La salle communale est disponible gracieusement pour les associations cobonnoises, à but non lucratif, deux fois par an.
  • Le déploiement de la fibre optique prenant du retard (syndicat Ardèche-Drôme-Numérique), les maisons qui ne peuvent accéder à internet pour le moment peuvent opter pour une solution par satellite. Pour une éventuelle aide financière se renseigner auprès du Conseil Départemental.
  • Les personnes intéressées par l’organisation d’une commission extra-municipale sont invités à se faire connaître à la Mairie.

Divers

  • Un point de vente de produits de la vallée peut être envisagé sur le parking de la Mairie à la condition qu’il soit pris en charge par un comité responsable.